L’abandon des postes fixes au profit du mobile first

Dans le contexte actuel, les entreprises qui fonctionnent avec des modèles d’organisation du travail modernes orientent de plus en plus leurs moyens de télécommunications vers d’autres outils de télécommunications comme mobile first sont plus flexibles et plus adaptés aux nouveaux besoins des entreprises. Définissons d’abord ce qu’est mobile first avant de citer ses multiples avantages pour l’entreprise.

Qu’est ce mobile first ?

Avant d’aller plus loin dans l’explication de l’abandon des postes fixes, découvrons d’abord ce qu’est l’offre mobile first et ce qu’il propose aux particuliers comme aux entreprises. Il s’agit tout simplement de tenir compte de l’importance des mobiles dans le quotidien des particuliers en créant des sites internet qui pourront s’ouvrir sur n’importe quel terminal mobile (Smartphone ou tablettes). Le but est donc de donner la priorité au développement des outils pour supports mobiles avant de les adapter au desktop.

Pourquoi opter pour le « tout mobile » ?

Mais pourquoi faut-il absolument passer vers le mobile first et les outils de gestion responsive ? Plus généralement, pourquoi les entreprises modernes doivent s’orienter vers le « tout mobile » ? La réponse est simple. C’est exactement pour les mêmes raisons qui poussent les entreprises à se digitaliser. La compétitivité consiste aujourd’hui à être capable de se rapprocher du client et de lui offrir la meilleure expérience possible quand il interagit avec vos outils.

Or, l’engouement du public pour les téléphones mobiles n’est plus à prouver. C’est devenu un objet indispensable qui englobe plusieurs fonctionnalités. La nouvelle génération de consommateurs utilise en majorité, un Smartphone ou une tablette pour les tâches les plus simples comme faire les courses, acheter un produit, réserver un hôtel ou prendre rendez-vous chez le médecin. Environ 80% d’entre eux effectuent leurs recherches en ligne et se connectent presque tous les jours.

Les changements majeurs de l’avènement du « tout mobile » s’observent surtout au niveau du site web. Les entreprises ont donc intérêt à adapter leur site web afin que celui-ci puisse être également ouvert sur n’importe quel terminal mobile. Il est également important de préciser que la page de résultats Google affiche les sites mobiles first en premier lieu. Ce critère est donc essentiel au référencement du site.

C’est donc dans ce contexte, que l’entreprise doit élaborer une stratégie mobile first mettant les mobinautes au cœur de l’action, et qui viendra prendre le pas progressivement sur les postes de téléphonie fixes.

Le mode de développement en mode « mobile first »

Lorsqu’on développe en mode « mobile first », on procède à ce qu’on appelle une amélioration d’interface. Autrement dit, une page de référence au format « mobile » est créée avant de réaliser une version intermédiaire pour la tablette. Enfin, la version « bureau » vient en dernier.

Il n’est donc pas rare, par exemple, de trouver des extensions ou des plugins qui ne sont encore disponibles que sur les applications versions mobiles. Les utilisateurs de desktop doivent souvent attendre plusieurs mois avant de retrouver la même mise à jour sur leur version. C’est une pratique courante par exemple, sur les applications de réseaux sociaux comme twitter ou Facebook. Le dernier en date, par exemple, est la fonction « space » de twitter qui était déjà disponible pour les mobinautes depuis décembre 2020. Les utilisateurs de desktop ont dû attendre septembre 2021 pour qu’elle soit opérationnelle.

Les avantages du mobile first par rapport au poste fixe

Le design intuitif d’un site mobile first est plus dynamique et évolutif qu’un site web traditionnel. Ce responsive design permet aux contenus de la page web ou du site de s’adapter automatiquement au format adéquat en fonction du terminal. Autrement dit, ordinateur de bureau, ordinateur portable, écran TV, Smartphone, tablette… peu importe le support, pourvu que l’interface utilisée soit responsive.

Un outil responsive pour permettre le travail collaboratif

Côté entreprise, les outils de gestion responsive et les outils de gestion des appels sont de bons exemples. Les communications unifiées par exemple sont des outils passe-partout dont l’interface peut être ouverte sur différents terminaux mobiles tels que les Smartphones ou tablettes. Comme elles sont hébergées sur le cloud, les collaborateurs peuvent y avoir accès grâce à une simple connexion internet et peuvent s’y connecter 24/7 de n’importe où dans le monde. Le « tout mobile » possède donc une flexibilité et mobilité qui n’est pas possible avec les postes fixes.

L’entreprise marseillaise de télécommunications BTR propose un outil de communications unifiées qui est capable de s’adapter à la taille de l’écran et au support utilisé (Smartphone, tablette, ordinateur) à ses clients entreprises.

Un outil responsive pour interagir avec vos clients

La stratégie du mobile first vise donc à satisfaire le visiteur en améliorant l’expérience utilisateur. Pour cela, le mobile first mise sur la rapidité et l’efficacité de son service. Le mobile first permet d’avoir un temps de chargement des pages plus court et une navigation simplifiée et fluide. Les applications de réservation en ligne ou de prises de rendez-vous sont quelques améliorations apportées par le mobile first, et dont on trouve déjà des applications concrètes au quotidien.

En conclusion, la ruée vers l’utilisation des outils pour support mobiles est en marche. La question n’est donc plus de savoir si les entreprises doivent s’y adapter ou pas. Le prochain enjeu serait de savoir dans quelle mesure les nouvelles avancées technologiques vont encore bouleverser le quotidien des particuliers et l’organisation des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *