Le déploiement de la 5G en France

Le gouvernement français a annoncé un programme de déploiement de la 5G étalé sur 10 ans. En 2030, tous les Français devraient donc pouvoir profiter de cette technologie dédiée. Après l’attribution des fréquences en octobre 2020, les opérateurs ont commencé à activer leur réseau mobile.

Calendrier respecté par les opérateurs

La tâche s’avère difficile et harassante, mais à terme, plusieurs dizaines de milliers d’antennes devront être installées en France. Les opérateurs se chargent de placer les antennes macros sur les points hauts ainsi que les antennes miniatures qui vont se charger de la diffusion du réseau mobile 5G en utilisant des ondes millimétriques.

Le 5G Bouygues Télécom par exemple, est déjà présent dans 25 grandes villes et plus de 1000 communes françaises. Orange et SFR ont lancé modestement leur réseau 5G dans les plus grandes villes françaises, respectivement en décembre et novembre 2020, mais prévoit de couvrir plus de 150 communes autour des agglomérations d’ici la fin de 2021.

Est-ce que le défi sera relevé ?

Le calendrier a été légèrement bouleversé suite au Covid 19, mais sans aucune incidence grave. À ce jour, Bouygues Télécom est le plus proche de l’objectif de mise en œuvre de 3000 sites 5G en 2022. Il faudra ensuite s’attaquer aux zones à faible densité de population en 2024 avant de procéder à des améliorations de couverture des grands centres urbains et des grands axes routiers soit près de 55 000 km vers 2027.

Deux points d’étape sont prévus en 2023 et en 2028 pour estimer le taux de mise en œuvre de la 5G sur le territoire français. Il est donc encore trop tôt pour se prononcer sur le sort de ce programme d’envergure. Il faudra au moins attendre le 1er bilan de 2023 pour le savoir, mais il est évident que la 5G est en marche et qu’il n’y aura pas de marche arrière possible étant donné les enjeux financiers et techniques engendrés.