Histoire et évolution de la VOIP

Skype, Facebook Messenger, WhatsApp, Snaptchat, Discord ou encore Viber sont des logiciels VoIP c’est-à-dire des technologies informatiques, qui permettent la transmission de la voix via Internet. Ce sont des réseaux sociaux sur lesquels n’importe qui peut s’inscrire et gérer différents flux multimédia (téléphonie, appels vidéo, messagerie instantanée, transfert de fichiers). La téléphonie pro utilise également la technologie VoIP. Dans cet article, nous allons aborder l’histoire de cette technologie de communication et les différentes évolutions qu’elle a subies au fil du temps pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui.

La VoIP avant l’an 2000

La VoIP ou Voice over Internet Protocol est un moyen de communication utilisant une technologie informatique complexe pour transmettre la voix. Il consistait à numériser le signal analogique capté par le microphone puis à transporter le signal numérique après une étape d’encodage pour protéger les informations. Pour circuler dans le réseau informatique, les informations sont découpées en trames.

Au milieu des années 1990, les premiers prototypes de messageries instantanées supportant une technologie de transmission de voix sur IP, ont fait une timide apparition. Ces applications de messageries vocales sur Internet ont été développées par de petites entreprises telles que VocalTec ou par des géants tels que Macintosh.

En 1998, VocalTec et Net2Phone de Mac proposaient une fonction supplémentaire permettant d’appeler des téléphones classiques utilisant le réseau télécom traditionnel. Cette prouesse technologique était possible grâce à des passerelles et rendait la VoIP plus attractive que jamais. En effet, elle permettait d’obtenir des coûts de télécommunications 4 à 5 fois moins chers qu’avec la téléphonie analogue.

Les performances de cette technologie compatible sur IP étaient pour ainsi dire, médiocres. La qualité de la voix se dégradait et il existe un décalage important dans la transmission du son. Avant l’an 2000 donc, la VoIp était surtout considérée comme un simple gadget sans intérêt par de nombreux usagers, particulier comme professionnels.

Entre 1998 et 1999, les choses se sont pourtant précipitées pour la VoIP. Malgré un débit d’Internet lent, le marché français s’ouvre enfin à la concurrence. C’était indispensable pour couvrir le marché national que France Telecom et Cegetel avaient négligé des années durant.

La VoIP après l’an 2000

Le démarrage du marché de la VoIP en France va être très lent. Il faudra attendre 2002 et 2003 pour que la quantité d’appels sur VoIP aille finalement décoller et représenter environ 25% des appels vocaux réalisés. Ce chiffre ne baissera plus notamment grâce à des applications gratuites comme Skype qui engrangent plus de 300 millions d’abonnés en quelques mois seulement.

Cette prouesse remarquable fit comprendre à tout le monde (particuliers, entreprises, institution…) que la Voice Over Internet Protocol pouvait représenter un danger pour les grands opérateurs de télécom traditionnels. Mais ils ont également compris progressivement qu’économiquement parlant, cette technologie allait supplanter celle de l’analogue.

A ce moment-là, les appareils compatibles IP étaient capables d’utiliser le réseau filaire ADSL (cuivre) ou le réseau non filaire (satellite, Wi-Fi et réseaux mobiles). Mais les utilisateurs préféraient utiliser davantage le réseau filaire ADSL qui était déjà relativement bien présent.

En 2005, de nombreux logiciels informatiques proposaient la possibilité de dialoguer en mode vocal comme Skype, et ce, de manière illimitée. Les communications longues distances devenaient même bon marché grâce aux fonctions roaming. En janvier 2006, l’application propose le partage d’écran et la visioconférence. On pouvait désormais faire plein d’autres actions avec un appareil doté de la technologie VoIP.

La VoIP : les applications professionnelles

Les professionnels sont les premiers à trouver un grand intérêt à utiliser la téléphonie IP en raison des coûts d’utilisations très faibles. La facture de télécommunications des entreprises s’en trouve divisée par 4 à la fin du mois.

Il est possible de réduire les coûts d’installation en optant pour des passerelles VoIP qui permettent d’éviter d’investir dans des appareils compatibles VoIP neufs. Les passerelles VoIP comme le protocole ouvert SIP permettent de raccorder des appareils classiques ou certains matériels à un service Voix sur IP. Sinon, on peut aussi trouver des terminaux VoIP comme des téléphones wi-fi, des téléphones portables ou Smartphones dont les performances sont décuplées. Ces appareils IP sont capables de supporter des conférences à plusieurs.

Les appels vidéo à 2 sont possibles avec la qualité des réseaux internet filaires laissent à désirer. Mais le déploiement de la fibre optique –résultant de la volonté gouvernementale d’équiper tous les foyers et entreprises françaises de la fibre optique à l’horizon 2025- pourrait bien être la solution. Les caractéristiques de la fibre optique permettent d’assurer une connexion internet à très haut débit et donc une communication de très haute qualité.

Dans un futur proche, le réseau ADSL sera entièrement remplacé par la fibre. Cela affectera la qualité de la transmission des images et du son. Les communications via la fibre optique seront de bien meilleure qualité avec zéro coupure et zéro perturbation ou pertes de données.

La technologie VoIP permet de faciliter différentes tâches telles que la prospection commerciale ou la relation clientèle ou encore le travail collaboratif. Les collaborateurs peuvent s’appeler sans compter, se réunir virtuellement et échanger de vive voix tout en utilisant des briques de services complémentaires. Les employés de l’entreprise peuvent gérer plus facilement les appels entrants et sortants, voire même organiser des campagnes d’appels à moindre coût.

La VoIP évolue continuellement. Depuis quelques années, elle laisse d’ailleurs progressivement la place à une nouvelle technologie qui répond à la nécessité de communiquer de manière instantanée :  la téléphonie augmentée ou le Web Real-Time Communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.