BlocTel : comment ne plus recevoir d’appels indésirables

Le démarchage téléphonique fait partie des actions de télémarketing autorisées, mais rigoureusement règlementées en France. Quand les démarcheurs vous téléphonent de façon récurrente et avec insistance, la prospection téléphonique devient une expérience désagréable. Mais pourquoi vous appellent-ils sans arrêt ? Comment pouvez-vous bloquer ces appels lorsqu’ils deviennent indésirables ?

Pourquoi les marques font du démarchage ?

La prospection de nouveaux clients ou la relance d’anciens clients dont on n’a plus de nouvelles depuis un certain moment, fait partie du quotidien des entreprises. Beaucoup d’entre elles optent pour la prospection téléphonique. L’objectif final est de vendre directement des produits ou des services à ses clients, mais le démarchage au sens large peut aussi être utilisé pour qualifier des fiches clients ou pour obtenir des rendez-vous avec les prospects. Bref, pour une marque ou une entreprise, le démarchage téléphonique peut se révéler très lucratif.

De nos jours, la prospection par téléphone est une activité que les entreprises préfèrent souvent externaliser. Dans la majorité des cas, les campagnes d’appels sortants sont confiées à des centres d’appels qui travaillent avec des téléopérateurs, téléprospecteurs, télévendeurs, etc…. Ces sociétés sont ainsi capables de réaliser de gros volumes d’appels sortants vers des prospects cibles en un temps record.

Très souvent, les entreprises d’un même secteur auront les mêmes cibles. Voilà donc ce qui explique pourquoi vous risquez fort d’être contacté à plusieurs reprises dans le mois ou dans l’année.

Il faut dire que la prospection téléphonique présente pour l’entreprise de nombreux avantages :

  • Le coût qui est maîtrisé (peut être fixe si l’on fait appel à des centres d’appels offshore) en raison de l’utilisation des dernières nouveautés technologiques de communication comme le réseau haut débit et la téléphonie IP.
  • La possibilité d’avoir accès aux réactions instantanées du prospect qui est un sacré atout comparé au publipostage ou à l’emailing où les réactions du prospect restent des éléments « inconnus ».

Comment qualifier un appel indésirable ?

Très souvent, beaucoup de prospects restent accrochés au téléphone par politesse même s’ils ne sont pas vraiment intéressés par les propositions du démarcheur téléphonique. Il faut dire que ces professionnels du démarchage ont été formés pour mener une prospection téléphonique en bonne et due forme de A à Z. Ils ont travaillé leur voix, leur confiance en eux et ont même préparé leur argumentaire commercial. Dans les centres d’appels, ils apprennent même à anticiper vos objections téléphoniques.

Avec autant d’armes de prospection à leur disposition, il peut s’avérer difficile de résister. Pire, les appels répétés de sociétés de télémarketing peuvent devenir irritants. Afin d’éviter de se retrouver dans une situation délicate, il existe de nombreuses astuces plus ou moins efficaces.

Les astuces pour rejeter des démarcheurs téléphoniques

Lorsque vous prenez un appel et que vous vous apercevez qu’il s’agit de télémarketing, vous pouvez vous taire en espérant que le silence prolongé coupe l’appel, laisser votre interlocuteur parler, raccrocher, prétexter une urgence pour raccrocher, etc… Le seul bémol de ces astuces, c’est qu’il y a de grandes chances que l’on vous rappelle quand même.

Vous pouvez aussi demander à ce que l’on ne vous contacte plus en restant ferme et sans aller dans les détails. L’idée est de demander au démarcheur de vous rayer de leur liste de prospects potentiels. N’hésitez pas à insister. Si vous continuez à recevoir des appels, vous pouvez passer au niveau de blocage supérieur.

BLOCTEL : L’astuce qui marche vraiment ?

Selon la loi n°2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation, il est dit que « toute personne peut refuser d’être démarchée par un professionnel avec lequel elle n’a pas de relation contractuelle en cours ».

Cette loi permet donc à toute personne résidente en France de s’inscrire sur une liste anti-prospection mise en œuvre par le gouvernement. Vous pouvez inscrire jusqu’à 10 numéros de téléphone (les numéros professionnels sont exclus) à partir d’un seul compte Bloctel (une personne a donc la possibilité d’inscrire son numéro, celui de son conjoint ou de ses enfants).

Sachez que certains professionnels ne sont pas concernés par la liste anti-prospection. C’est le cas notamment des vendeurs de journaux, magazines et périodiques, des instituts de sondages à but non lucratif, les entreprises avec lesquelles vous avez une relation contractuelle en cours d’exécution.

Cette liste fonctionne, mais ses portées sont limitées, car le site du gouvernement précise que la loi ne s’applique pas dans le cas où vous auriez sciemment donné votre numéro de téléphone à une entreprise pour être rappelée.

De nombreuses entreprises ont donc trouvé la parade pour contourner la liste Bloctel en vous demandant votre numéro de téléphone fixe au moment où vous vous inscrivez pour bénéficier d’une promotion ou d’une offre freemium sur leur site web ou leur application mobile.

Vous pouvez vous inscrire à Bloctel en ligne via le lien https://www.bloctel.gouv.fr/ où vous devez remplir un formulaire avant de valider l’inscription en cliquant sur le lien de confirmation que vous recevrez par courriel.

NB : Ce service est entièrement gratuit et sans obligation.  En outre, chaque numéro inscrit est valide pour une durée de 3 ans renouvelable à partir de la confirmation de l’inscription.

 

Le Bloctel est donc bien opérationnel, mais il n’est pas entièrement efficace puisque sa portée reste limitée. En attendant un éventuel remaniement de cette loi sur la liste anti-prospection, la meilleure solution serait de ne plus communiquer son numéro de téléphone ou encore de supprimer le téléphone fixe à domicile. De toute manière, de nos jours, une grande majorité des communications privées est effectuée via le téléphone portable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.